Rechercher
  • Jerome Puech

Laurie, expatriée en Californie !

Laurie, fièrement nîmoise d'origine, 35 ans, guide dans l'Ouest des États-Unis depuis 4 ans.  Elle habite à San Diego en Californie, c'est à 2 h au Sud de Los Angeles et à la frontière avec le Mexique (Tijuana).  Laurie adore la Californie depuis ses 19 ans, âge où elle la découverte.

Une à Nîmes: pourquoi as-tu fait le choix d'aller vivre en Californie ?


Laurie: la Californie c'est beau! Il y a des fleurs toute l'année, ça sent bon, les gens sont gentils, souriants et bienveillants, c'est très agréable de vivre ici au quotidien. Il y a l'océan, la montagne et le désert tout autour, les fruits et légumes sont délicieux. San Francisco, Los Angeles et San Diego dont des villes très différentes les unes des autres et pleines de ressources. Le Mexique est à... 10 min de San Diego. Et surtout, tout est possible! Évidemment, le chemin à parcourir n'est pas toujours facile, même assez difficile parfois mais jamais je n'aurais pu faire en France, ce que je fais aujourd'hui en Californie ou en Amérique du Nord en général.

UAN: pourquoi avoir choisi le métier de guide touristique ?


Laurie: j'ai commencé par guider des circuits aventure dans tout l'Ouest des États-Unis pour des agences de voyages européennes et québécoises. C'est vraiment un plaisir de partager tous ces paysages avec des gens qui les découvrent pour la première fois.

Faire des circuits aventure (randonnée + camping) de deux ou trois semaines, c'est passionnant mais je souhaitais faire découvrir la Californie de façon différente! J'ai donc créé ma compagnie ''Laurie en Californie'' qui offre des visites à pied, en vélo ou en voiture.

Que ce soit dans les villes, les parcs nationaux, en Californie, en Utah ou ailleurs, c'est merveilleux d'échanger avec les personnes qui viennent visiter, je suis heureuse de faire découvrir aux français mes endroits préférés dans mon pays d'adoption.

UAN: quels sont les endroits à voir, à visiter si on vient dans ta région ?



Laurie: ça dépend des goûts, il faut faire des choix, tout est tellement grand. La côte de San Francisco à San Diego est incroyablement belle, les hautes falaises de grès doré plongent dans l'océan, il y a les parcs nationaux de Yosemite, Séquoia, Joshua Tree ou la vallée de la mort. Les parcs d'État sont des secrets bien gardés aussi, autour de San Diego il y a le désert d'Anza Borrego, le parc de Torrey Pines, Carlsbad state beach et bien d'autres.

Pour la ville de San Diego, j'offre un petit guide à télécharger sur mon site internet pour y passer 1, 2 ou 3 jours. (pas encore mis en ligne mais un lien en attendant).


"Beaucoup de gens sont mal assurés ici"

UAN: l'actualité, c'est la crise sanitaire liée au coronavirus, en quoi la situation diffère de celle de la France ? 


Laurie: nous sommes un peu en retard sur vous au niveau du confinement. Nous l'avons été quelques jours après la France. Le gros problème ici, c'est que sur 330 millions d'habitants, 44 millions sont mal assurés et 37 millions ne sont pas assurés du tout et les soins sont hors de prix. La semaine dernière 33 millions de personnes se sont inscrites au chômage, un chiffre complètement fou sachant qu'il y a d'habitude un taux de chômage très bas aux État-Unis et de toutes façons, les aides sont quasi inexistantes. Le confinement se passe bien, on ''stay home'' comme on dit ici mais presque tous mes contrats pour cet été ont été annulés, je n'ai évidemment aucune réservation qui rentre et pour l'instant, nous n'avons pas d'aide de l'état. À suivre...

UAN: Est-ce que Nîmes te manque ?



Laurie: bien sûr! La France en général me manque et m'a toujours manquée. J'adore rentrer à Nîmes une fois par an pour voir ma maman, mes amis, me promener dans les rues, m'asseoir en terrasse, boire et manger... Cet hiver, j'ai même aimé les grèves et les gens qui se plaignaient. Ça prouve à quel point j'étais en manque de France cette année! "Les Enfants Denim" est devenu mon QG cet hiver, j'en ai profité pour retrouver mes amis d'enfance restés à Nîmes ou mes amis expatriés revenus à Nîmes pour les fêtes. J'ai enchaîné les verres de Folles et Douce et les planches de charcuterie-fromages, parce que ça aussi, ça me manque! La bonne nourriture et les bons vins! (bien qu'en Californie on ait de très bons vins). Bref, c'est ça que j'aime quand je rentre à Nîmes, les gens vivent à moitié dans le bar, à moitié dans la rue, il y a une super ambiance, tout le monde se parle et on n'a pas besoin de montrer sa carte d'identité pour prouver qu'on a plus de 21 ans (qui est la majorité aux USA, et oui, même à 35 ans on est obligé de la montrer sinon on ne rentre pas).


"Je me sentirai toujours française au fond de moi"


UAN: comment fait-tu pour garder les liens avec Nîmes et la France ?




Laurie: ma maman habite à Nîmes, donc forcément, ça aide! Et j'ai grandi là tout simplement. Quand on revient dans la ville dans laquelle on a grandi, on l'aime encore plus je crois. Je découvre toujours de nouvelles choses et je profite encore plus de chaque détail et de chaque nouvelle rencontre. J'ai mon club de sport à San Diego et mon club de sport (gratuit) à Nîmes, Move Your Body pour ceux qui connaissent, mes amis en Amérique et mes amis en France. C'est un atout d'avoir ces deux vies et ces deux cultures. Et que je passe 10 ans ou 30 ans à l'étranger, je sais que je me sentirai toujours française au fond de moi. 


Propos recueillis par Jérôme Puech


Joindre Laurie pour vos vacances en Californie:

laurie@laurieencalifornie.com ou www.laurieencalifornie.com


0 vue

 

 

Une à Nîmes

uneanimeslemag@gmail.com

© 2018 Créé par Jérôme Puech

 

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now