top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJerome Puech

J’ai testé pour vous « La Maisonnée »


Mareme, Fabien et Anaïs


Ce restaurant discret et reposant propose des menus du jour avec un excellent rapport qualité-prix. L’assiette et le cadre vous aideront à passer un bien agréable moment.




Nichée dans la plus vieille rue nîmoise, « La Maisonnée » se situe dans une « traboule » ou un passage piéton à travers des immeubles au 7 rue des marchands. Levez donc la tête en l’air et vous observerez combien les façades sont magnifiques. Elles contrastent avec le ciel bleu éclatant. L’été vous profiterez idéalement de la fraîcheur de l’endroit, à l’ombre. Le restaurant a ouvert depuis le mercredi 18 juillet seulement. Il est tenu par Mareme, Anaïs et Fabien, le rouge. Figure nîmoise, il est passé par la Casa Blanca et les Fleurs du Malt. Il se lance ! Il faut y aller de préférence le midi car le soir ce sont des plateaux qui vous seront servis et non des plats. La promesse est écrite sur la carte : « les plats sont faits maison » et ils privilégient « les circuits courts ».


Produits frais



Avec mon complice du jour, nous choisissons le menu du jour avec en entrée une petite salade fourme d’Ambert noix et toasts à la crème d’ail pour 4,5 euros. Cela me met en grande « fourme » pour la suite. Et tant pis pour l’haleine ! C’est simple, basique et surtout bon. Mon ami du jour prend des moules au curry avec des chips de pomme de terre. Le prix est de 9,5 euros. Il a les doigts qui sentent la moule et se lèche les babines. Conquis.




En mauvais chrétien (grâce à Dieu je suis athée), je mange de la viande ce vendredi et choisis la bavette sauce camembert et chips de pomme de terre pour 14 euros. Nous convenons que c’est bon et bon marché. Les produits sont frais et appréciables. Raisonnés dans la Maisonnée, pas de vins. La carte mentionnait pourtant du Costières de Nîmes, cave de Gallician, cuvée prestige 2017 en blanc, rouge et rosé à trois euros le verre. Ouf !


Déjà un engouement



En dessert, on se laisse tenter par les nectarines et sa pointe de chantilly. De quoi donner la pêche pour la journée tant elles étaient délicieuses. Le premier qui dit « ça donne la Puech » sort de suite ! Je ne connais pas le prix de ce dessert. J’ai oublié de demander et puis j’ai été invité par mon collègue journaliste qui officie pour un grand journal parisien de droite.




Pour finir, j’ai été fort étonné que la terrasse soit remplie seulement deux jours après l’ouverture du lieu qui mérite le coup d’œil. J’ai compté 22 personnes attablées et ravies de l’être comme nous. Pour conclure, je recommande vivement cet endroit plein de charme, de fraîcheur, de calme, de discrétion. Les mets sont succulents et confectionnés avec simplicité. Le service est impeccable malgré l’ouverture récente. Je reviendrai sans doute traîner un soir pour humer l’ambiance du lieu.


Jérôme Puech

La Maisonnée

7, rue des marchands

30 000 Nîmes

Tél. 09 81 97 00 03

2 402 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page