Rechercher
  • Jerome Puech

J'ai testé pour vous "Cali Kitchen" !

La petite sœur de Farmers cartonne à son démarrage selon Sabrina Wattre (en photo ci-dessous). Succès mérité pour une cuisine bio et californienne dans un paysage de tapas et de cuisines italiennes à Nîmes. A découvrir très vite.



Si tu as envie de voyager en Californie et que tu souhaites rester à Nîmes, c’est désormais possible d’un point de vue culinaire avec « Cali Kitchen », ouvert depuis un mois rue de la Maison Carrée à la place du restaurant « Le Bel Ami ».



Le rose est mis question décoration. «Le rose que l’on nous propose, cette quantité de chose » chantait Alain Souchon. Mais si, souviens-toi « Oh la la la vie en rose ». La foule sentimentale est au rendez-vous, un vrai succès et ce malgré le contexte sanitaire. Pour s’en convaincre, il faut écouter Sabrina Wattre, la créatrice des lieux : « on avait prévu deux personnes au départ, j’ai dû embaucher trois personnes de plus ». Cali Kitchen est en quelque sorte la sœur de Farmers, le restaurant où manger sain et bio est possible rue de la Madeleine.



David, le frère de Sabrina, est aux commandes de Farmers. Sabrina de Cali Kitchen. La troisième, et la plus jeune, est collée dans la cuisine refaite de « Cali Kitchen », dans un rôle de Cendrillon. « Je vais souvent en Californie et j’avais ce projet d’ouvrir un lieu typique de la cuisine américaine, voilà c’est fait ! » nous raconte la timide Sabrina. Punaise : pour une fois que l’on sort des tapas ou de la cuisine italienne à Nîmes. Il faut le souligner !!!

Cuisine girly et originale



Au menu, vous trouverez donc des pancakes salés ou sucrés, des muffins, des buns, des gaufres, des tacos, des œufs, … L’adresse est idéale pour bruncher. Le service non-stop est de 9h à 16h. Ils ont anticipé le couvre-feu. Tout est bio ou presque. On reste dans l’esprit de la rue d’à côté. Avec ma douce, nous avons testé le Egg slut, œufs cocotte du moment avec salade et en plus du saumon façon gravlax (7 euros + 3,5 euros) pour ma part. C’était très bon et original. Elle se lance sur Sunset Boulevard avec pancakes salés (14 euros). Elle arrose cela d’un lait à la betterave, bettroot latte, je crois (4,7 euros).



Elle se régale. Il faut dire que l’adresse est très girly. La salle est pleine, de jeunes femmes, trentenaires. Génération Sabrina.



En dessert, mon amoureuse opte toujours pour le cheese cake. Ici Cheese cake avocat citron vert sans gluten (7 euros). Elle adore. Je goûte et j’aime aussi.


J’ai pris un brownie aux noix de pécan avec chantilly maison (6 euros). C’est très bon. J’ai bu du thé et un jus de rêve (pur jus bio pomme framboise 4 euros 20). Pas de vin de Californie, dommage. Pas de Costières non plus. Il y a de la bière pour les amateurs.

Rien à redire


J’ai cherché en vain « Fonzie » dans ce petit dinner nîmois ainsi que la ravissante Pamela. Personne. Oui je sais « J’ai soif d’idéal, attirée par les étoiles, les voiles » comme dit la chanson qui parle de rose. Mon expérience fût réussie au point de ne pas trouver des choses à redire en vrai réboussier que je suis. L’addition est correcte autour de 45 euros à 2. A essayer et très vite.

Jérôme Puech


Cali Kitchen

8, rue de la Maison Carrée

30 000 Nîmes

Du mardi au dimanche

Sans réservation

1,425 vues

 

 

Une à Nîmes

uneanimeslemag@gmail.com

© 2018 Créé par Jérôme Puech

 

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now