Rechercher
  • Jerome Puech

"J'adore Nîmes !"

C’est le personnage de la nouvelle websérie « Nemausus » qui le dit dans le premier épisode. Cette série fabriquée par des Nîmois à Nîmes sera visible gratuitement à partir du 26 janvier. 



Le tournage n’était pas passé inaperçu dans la ville (Arènes, office de tourisme, clinique Kennedy, place Montcalm, Gambrinus...) au mois d’octobre. À quelques jours de la diffusion gratuite de la websérie prévue le 26 janvier sur You Tube puis sur Facebook, k-Prodz avait convié la presse à la Maison Carrée ce mardi 16 janvier en soirée pour montrer les deux premiers épisodes. « Le projet est très Nîmois car on est de Nîmes » explique Quentin Uriel, le réalisateur, dans sa présentation qui flatte notre fierté d’être nîmois ! Le résultat est super par la qualité des images, du son et de la mise en scène. 



Un romain joué par un nîmois 


La websérie se compose de 10 épisodes d’environ 5 minutes. L’histoire, c’est celle du conducteur du petit train de Nîmes qui rencontre accidentellement un homme venu du passé, de l’époque romaine. Il est ingérable. Il parle latin. Il provoque des situations improbables. Le personnage est joué par Clément Mauger, seul non acteur professionnel parmi les 4 principaux personnages. Il est Nîmois et le revendique (voir interview ci-dessous). « Mes dialogues étaient uniquement en latin » explique l’ancien étudiant de Vauban, fan de reconstitution et de combats romains. 


L’identité nîmoise superstar 



Au registre des clins d’œil à Nîmes, la websérie enchaîne des lieux familiers pour les nîmois. Les spectateurs reconnaîtront Christophe Blanc du Gambrinus, Jean-Christophe Fossard le patron du Big Ben ou encore la contribution du groupe VSO qui signe la musique du générique de fin (en cours). K-prodz, la société de production audiovisuelle nîmoise, a redoublé d’ingéniosité pour produire cette série à peu de frais avec un budget de 35 000 euros seulement. Les acteurs et les figurants au nombre de 250 ont joué gratuitement. Les protagonistes ont annoncé leur volonté de présenter leur excellent travail dans des festivals de courts métrages. Nîmes brille et va rayonner dans le contexte de l’obtention probable de l’obtention du label UNESCO avec pour thème « De l’antiquité au présent ». Précisément le sujet de la websérie. 


Jérôme Puech


Les chiffres clés:


10 épisodes de 5 minutes 

35 000 euros de budget dont 6000 euros de la ville (plus logistique)

250 figurants

K-Prodz a été créé en 2010

299 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’USAM démarre bien contre Saran: 31-26.

Le président TEBIB avait prévenu: « tous les adversaires sont à prendre au sérieux même un promu comme Saran ». L’USAM a attendu la 7ème minute pour revenir à 3-3 grâce à un but de Desbonnet, son gard