Rechercher
  • Jerome Puech

3 questions à Olivier Jalaguier !

Patron de l’agence Terra Luna et nîmois investi dans la vie de sa ville, Olivier Jalaguier lance la « Féria On Line » sur Facebook après l’annulation de la Féria de Pentecôte. Interview par Jérôme Puech :


Une à Nîmes : pourquoi avoir créer ce concept de féria virtuelle ?

Olivier Jalaguier : je vis seul chez moi. Je fais quelques apéros en ligne comme quelques uns. Lors d’un apéro, j’ai discuté avec des proches, tous attristés de l’annulation de la féria de Pentecôte. Alors on s’est dit pourquoi pas une Féria en ligne. C’est cohérent avec les réflexions que j’avais mené avec ManiaNîmes sur la remise en question des férias et la nécessité de trouver des nouvelles idées. L’idée ici, c’est d’entretenir la flamme de l’aficion nîmoise.


Une à Nîmes : qu’est ce que les participants vont trouver dans les contenus virtuels ?


Olivier Jalaguier : le programme complet sera en ligne (voir ci-dessus celui du premier jour). Je vous recommande plusieurs moments comme les archives de corrida avec des clins d’œil à chaque décennie (les années 80 avec Nimeno II, les années 90 avec Jesulin, les années 2000 avec El Juli, les années 2010 avec José Tomas). Il y aura des interviews inédites comme celle de Christian Lacroix, le fameux couturier d'Arles. Thibaud, des halles, prépare une recette filmée de la paella. On sort du tournage ! C'est super. Pépé Linares va partager son duende. C'est une figure de nos férias. Christian Chalvet, Patrick Mallet, Hervé Salafranc, Corentin Carpentier, des matadors, des éleveurs de taureaux, Jean-Charles Roux, des DJ’s…vont animer les contenus. Patrick Magès, animateur de Tête à tête, va faire des interviews des acteurs culturels en peinture, photographies et textes. Ce sera riche avec beaucoup de rendez-vous et d'émotions même à distance.

Une à Nîmes : Quels sont les objectifs de la Féria On Line ?


Olivier Jalaguier : offrir aux nîmois confinés une fenêtre différente que Net Flix. Je crois savoir que la pluie est au rendez-vous ce week-end. Alors raison de plus pour saisir l’opportunité de la Féria On Line qui consiste à préserver l’esprit féria de Nîmes malgré un contexte morose et triste. Arles a lancé sa féria numérique lors du dernier week-end de Pâques. La nôtre se veut plus culturelle avec moins de corridas diffusées. Enfin, je pense aux jeunes à qui nous devons transmettre cette culture taurine ancestrale. Rien ne remplacera la vraie Féria que nous souhaitons tous revivre très vite. Cela permet de patienter modestement en attendant.

Propos recueillis par Jérôme Puech

Rejoindre la Féria On Line en cliquant ici !



399 vues

 

 

Une à Nîmes

uneanimeslemag@gmail.com

© 2018 Créé par Jérôme Puech

 

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now